David Lachapelle s’expose à la Galerie Templon

Une nouvelle fois, la galerie Templon propose une exposition consacrée à l’un de mes artistes contemporains préférés. Après, Pierre et Gilles, c’est le travail du photographe américain David Lachapelle qui est mis à l’honneur. Conçue spécialement pour la galerie, l’artiste revient à Paris avec une exposition intitulée « Letter to the World« . Quel message souhaite-t-il nous passer ?

IMG_8207

J’aime David Lachapelle depuis des années pour plusieurs raisons : son travail complètement surréaliste, son humour tranchant ainsi que pour l’érotisme de ses œuvres tellement bien amené. Son travail est assez impressionnant, il a commencé la photographie très tôt et est considéré comme l’un des dix photographes les plus influents du monde ! Rien que ça. Il a collaboré avec de nombreuses célébrités : David Bowie, Elton John, Lady Gaga, Naomi Campbell et même Marilyn Manson. Beaucoup peuvent se vanter d’avoir leur portrait.

Niveau technique, on pourrait penser que tout se fait sur ordinateur, photoshop étant le meilleur ami des photographes professionnels mais il n’en est rien. Tout comme Pierre et Gilles, Lachapelle crée tout lui-même. Ses sessions de shootings sont de réelles mises en scènes avec de nombreux accessoires. Les couleurs elles, sont volontairement hyper saturées. Ses photographies sont généralement très « pop ».

Tout comme beaucoup d’artistes, Lachapelle s’est créé un monde imaginaire qu’il matérialise dans ses photographies. C’est vraiment quelque chose qui me passionne beaucoup cette vision du rêve qui devient réalité.

Evidemment, à travers ses photographies, l’artiste souhaite transmettre un message et avec « Letter to the World » il nous pousse à la réflexion.

IMG_8226IMG_8209IMG_8221IMG_8208IMG_8224IMG_8217

La galerie Templon est constituée de deux étages. David Lachapelle décide donc de diviser son exposition en deux parties.

Dans la première, nous avons le droit à de tout nouveaux clichés. Ceux-ci représentent un monde complètement utopique, où les hommes et la nature ne font plus qu’un et vivent en harmonie. Il s’inspire beaucoup de l’histoire de l’art, de la mythologie et de l’iconographie religieuse. C’est un paradis sur terre que nous raconte ici l’artiste. Tout n’est que sérénité et calme absolu ce qui est vraiment très différent de ce que l’on a l’habitude de voir dans ses photos. Vivant à Hawaï depuis maintenant dix ans, il s’est beaucoup inspirée de sa vie là bas et c’est une toute nouvelle personnalité qu’il nous dévoile ici.

Mention spéciale pour ce remake de La Naissance de Vénus de William Bouguereau. Du David Lachapelle tout caché. ❤

IMG_8244IMG_8231IMG_8232IMG_8229IMG_8237IMG_8236IMG_8234

Au sous-sol, on retrouve tous les vices de la société. Tout ce qui gouverne le monde : le culte de l’image, l’industrie et plus particulièrement la société de consommation qui est complètement satirisée dans l’oeuvre entière de l’artiste. Ces photos plutôt anciennes pousse le spectateur à la réflexion. Quelles sont nos vraies valeurs ? Qu’est-ce qui est le plus important au fond ? Pourquoi sommes-nous si attachés aux futilités et à tout ce qui est matériel ? L’argent et la célébrité ne valent rien, il faut chercher beaucoup plus loin. C’est ce que nous montre Lachapelle avec cette exposition.

Sa mise en place d’ailleurs est plutôt intéressante quand on sait qu’au sous-sol se trouve cette image du monde complètement effondré et que juste en montant les escaliers pour arriver au rez-de-chaussée, on se retrouve dans un paradis. Le bonheur et le bien-être ne se trouverait donc pas dans toutes ces superficialités que la pop-culture tente de nous faire croire mais dans les choses beaucoup plus simples de la vie. On pourrait penser que c’est un discours plutôt banal puisque c’est quelque chose que tout le monde sait et pourtant, ça reste toujours très compliqué car nous sommes tous victimes de cette société de consommation. On veut toujours plus. Nous sommes tous des éternels insatisfaits. C’est donc une image plutôt défaitiste et négative du monde que l’on retrouve au sous-sol pourtant contrastée avec ces couleurs hyper-saturées.

David Lachapelle nous pousse donc nous, spectateurs, à nous poser les bonnes questions sur nos recherches en mêlant anciennes photographies et toutes nouvelles. J’ai bien aimé ce style un peu différent apporté ici, moins « trash ». Les célébrités anciennement placées au rend d’icônes sont aujourd’hui remplacées par des figures religieuses. Cela montre peut-être que l’artiste lui-même a eu une prise de conscience et qu’il souhaite la partager avec nous.

Le message de David Lachapelle ne serait-il pas en réalité l’espoir ?

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article et à vous abonner au site ainsi qu’à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures ! 😉

3 commentaires sur « David Lachapelle s’expose à la Galerie Templon »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s